Rechercher un article

Kursat Bayhan

Preview

Par vagues successives, les migrations internes ont défini la structure sociale des mégapoles turques. Venus de l'Est du pays pour fuir la pauvreté, la rudesse climatique ou les tensions politiques et ethniques, les exilés précaires que Kursat Bayhan a rencontrés dans un hôtel miteux du quartier d'Eminönü, à Istanbul, sont principalement des hommes, parfois diablement jeunes, serrés les uns contre les autres dans des chambres dégarnies, arpentant les rues animées ou se retapant autour de verres rebondis remplis d'un thé salvateur.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android