Rechercher un article

Festival Zoom de Chicoutimi

Preview

Le festival Zoom annonce les débuts de l’hiver, invitant photographes et éditeurs à se réunir dans le Nord du Québec, dans le village-quartier de Chicoutimi. L’événement est organisé par des photographes, en collaboration avec un musée d’art et d’ethnographie. A part quelques projets comme Anthropographia, dont le dernier lauréat, François Pesant, est exposé au festival, la photographie documentaire reste balbutiante au Quebec et le festival tente de combler le trou avec une programmation très largement francophone. François Pesant y présente un sujet sur les femmes autochtones, oubliées des Dieux comme la nation d’adoption de Bénedicte Kurzen, de Noor, qui présente au festival sa série sur le conflit ethno-religieux en cours au centre du Nigéria depuis les élections présidentielles de 2011. La programmation a également une touche très féminine, avec un sujet de Nadia Benchallal sur les femmes musulmanes, l’ode de Maggie Steber à Haïti, qu’elle visite depuis la chute de la dictature en 1986 ; et la galerie de sorcières africaines, rejetées dans des camps de sorcières au Ghana, portraiturées par Ann-Christine Wœhrl. Cette sélection n’est qu’un aperçu de la grosse vingtaine d’expositions qui composent le festival.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android