Rechercher un article

Festival La Gacilly-Baden Photo : Gerd Ludwig

Preview

Cette année, le Festival La Gacilly-Baden Photo en Autriche présente deux expositions du photographe Gerd Ludwig, intitulées “L’ombre Longue de Tchernobyl” et “Moscou – Un Vent de Changement”. Débutant sa carrière en Allemagne, Ludwig, qui réside désormais à Los Angeles, est un photographe documentaire spécialisé dans les questions environnementales et l’ex-Union soviétique. Les deux thèmes convergent dans ses documents sur plusieurs décennies sur les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl, allant des images dans le réacteur délabré et hautement contaminé (s’étant aventuré plus profondément dans le réacteur que n’importe quel photographe occidental), à des images troublantes de poupées et de masques à gaz abandonnés ,réorganisé par les touristes visitant la zone d’exclusion.

Sa deuxième exposition met en évidence sa couverture étendue de 30 ans de l’évolution rapide de la métropole Moscou.

Le portrait de Ludwig de l’ex-Union soviétique est profondément enraciné dans son éducation dans l’Allemagne de l’après Seconde Guerre mondiale. En tant que jeune enfant réfugié, dans l’obscurité d’un espace exigu qui servait à la fois de cuisine, de chambre et de salon, il écoutait la voix triste et apaisante de son père, un soldat allemand qui a survécu à Stalingrad. Les histoires écoutées à l’heure du coucher rappelant les paysages hivernaux, les soldats qui se frayent un chemin à travers les blizzards et les gens craintifs cachés dans les écuries et les granges étaient la tentative de son père de se débarrasser des terribles souvenirs de guerre. Adolescent, Ludwig prend douloureusement conscience des souffrances que l’Allemagne a infligées au monde. Frappé par la culpabilité générationnelle, sa concentration de toute une vie sur la Russie et l’ex-Union soviétique est devenue sa tentative de discerner le passé.

Pendant des décennies, Ludwig a été le principal photographe de National Geographic qui a documenté la vie dans l’ex-Union soviétique, se concentrant spécifiquement sur les problèmes socioéconomiques et environnementaux en Russie, au Kazakhstan et en Ukraine. «Il a l’œil d’un photographe d’art et est toujours à la recherche d’un point de vue oblique», partage l’écrivain / éditeur Reuel Golden. «De nombreux photojournalistes ont une vision légèrement clichée de la Russie et photographient le pays en monochrome. Ludwig adopte une approche plus audacieuse et colorée, ce qui donne à ses sujets une apparence plus humaine, moins unidimensionnelle.

Le Festival La Gacilly-Baden Photo, qui a lieu chaque été, attire des milliers de personnes à Baden, en Autriche, pour profiter d’expositions de photographies à couper le souffle exposées en plein air parmi les parcs, les jardins et les bâtiments de la ville. Le Festival La Gacilly a été créé en 2004 par Jacques Rocher pour célébrer la photographie dans la petite commune bretonne de La Gacilly, en France. Fruit de la collaboration entre l’équipe du Festival Photo La Gacilly et l’éditeur / photographe autrichien Lois Lammerhuber, le premier Festival annuel de La Gacilly-Baden a eu lieu en 2018. Cette année, il est dédié à la photographie en Europe de l’Est et se déroulera du 14 juillet au 26 octobre. Plus d’informations peuvent être trouvées ici.

Le cadre d’un festival en plein air fait du Festival La Gacilly-Baden l’un des rares moyens restants de présenter physiquement la photographie à un large public au milieu de la pandémie. Néanmoins, les règles de distanciation sociale s’appliquent.

 

www.gerdludwig.com
www.longshadowofchernobyl.com

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android