Rechercher un article

Corinne Mercadier :–Devant un champ obscur

Preview

La Maison d’Art Bernard Anthonioz de Nogent-sur-Marne et la galerie Les filles du calvaire se sont associées afin de porter un regard sur l’oeuvre de Corinne Mercadier à un moment charnière de sa carrière. En effet, au moment-même où une première rétrospective tournait en France de 2006 à 20122, et trouvait un aboutissement dans une monographie conséquente aux Editions Filigranes, le langage de Corinne Mercadier a dû radicalement se modifier, confronté à la disparition des techniques dont elle usait jusqu’alors et qui déterminait un rendu photographique spécifique. De fait, Solo et Black Screen, deux séries inédites présentées à la galerie dans le cadre du Réel Ré-enchanté du Mois de la Photo, se distinguent des oeuvres précédentes de l’artiste par le passage d’une pratique très particulière - une complexe double prise de vue au Polaroid SX70 - à la photographie numérique. Face à ce nouveau travail, une mise en perspective de l’ensemble de l’oeuvre fondée sur une relecture rétrospective nous est apparue un éclairage pertinent. C’est ainsi qu’en parallèle à l’exposition à la galerie, celle à La Maison d’Art Bernard Anthonioz porte un regard actuel sur l’oeuvre de Corinne Mercadier, dans un parcours qui rompt avec la chronologie. Cette exposition, Le Grain du temps, met en espace la construction d’une oeuvre dans laquelle, au fil du temps, se tissent de nouvelles approches des mêmes préoccupations : la lumière et l’ombre, la théâtralité et la danse, l’espace et le point de vue. Mais aussi l’incarnation de l’instant dans une forme, peintures ou sculptures volantes, et la présence du corps, souvent indéfini, presque une essence.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android