Rechercher un article

Avec les danseuses royales du Cambodge

Preview

En 1927, George Groslier, directeur du musée National, voyant le ballet royal menacé de disparition, entreprend pour en conserver la mémoire un remarquable travail de documentation photographique. Cinq danseuses principales : Nou Nâm, Ith, Anong Nari, Kieuvan et Suon, dans des rôles masculins (Nearong) ou féminins (Neang), de singes (Sva) et de démons (yeak), dansant parfois en duo, enchainent les poses que la photographie saisit. Il résulte de cette entreprise un formidable corpus de négatifs sur verre comportant deux prises de vue par plaque. Oubliée, éprouvée par des conditions de conservation difficiles, cette collection unique a été récemment retrouvée, cataloguée, nettoyée et numérisée. Les danseuses sont en costume de répétition ce qui confère à ces images une tonalité très particulière et une grande qualité émotionnelle.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android