Rechercher un article

Valérie-Anne Giscard d’Estaing, portrait d’une galeriste voyageuse

Preview

Sa passion pour la photographie, Valérie-Anne Giscard d’Estaing la tient de ses deux grands-pères. Le maternel pratiquait le Rolleiflex, le paternel la plaque de verre. A cet environnement familial propice s’ajoute une chambre noire construite dans une des toilettes. Elle a 10 ans. Au bout de quelques années, elle se rend compte que ses moyens ne sont pas à la hauteur de ses rêves. Elle ne sera pas photographe mais restera dans le monde de l’image. En 1974, elle entre au ministère de la Culture alors occupé par Michel Guy, celui qui fera le plus pour la photographie : Arles, la fondation de la photo confiée...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android