Rechercher un article

Tibor de Nagy Gallery : Rudy Burckhardt : New York Hello!

Preview

Tibor de Nagy Gallery vient de fermer l’exposition Rudy Burckhardt – New York Hello! photographies et films des années 1970 et 1980. Il s’agit de la dixième exposition du travail de Burckhardt à la galerie et de la première consacrée uniquement à la photographie et aux films de Burckhardt des années 1970 et 80.

Cela fait de nombreuses années que cette œuvre présentant New York et ses habitants n’a pas été présentée. En 1987, ce travail a été exposé pour la première fois à la Brooke Alexander Gallery en même temps que la rétrospective du film de Burckhardt au MoMA et une exposition de peinture à la Blue Mountain Gallery. Ce groupe d’œuvres a également été rassemblé dans le livre New York Hello! une collaboration avec des poèmes de Vincent Katz et des photos de Rudy Burckhardt publiées par Ommation Press en 1990.

Rudy Burckhardt (1914-1999) a déménagé à New York de Bâle, en Suisse, en 1935 et a commencé peu de temps après à filmer puis à photographier les rues animées de la ville. L’historien de l’art Rob Storr a déclaré à propos des photographies de Burckhardt: «Personne n’a enregistré le rythme de la vie new-yorkaise avec plus d’attention ou de précision. La photographie fixe n’a jamais autant bougé que dans les images de Burckhardt. L’écrivain Edwin Denby, qui a rencontré Burckhardt à Bâle et l’a encouragé à déménager à New York, a décrit son processus comme le témoignage de personnes «dansant dans la vie quotidienne».

Un sentiment de danse et de mouvement est particulièrement capturé dans les 3 films présentés – Default Averted, 1975, Cerveza, Bud, 1981 et Ostensiblement, 1989 (dont le titre provient d’un poème de John Ashbery  filmé à la maison pendant une lecture). L’approche cinéma vérité de Burckhardt a une touche légère; dans ses films, nous voyons des gens marcher sur le pont de Brooklyn pendant une grève des transports en commun, un bâtiment en démolition, des groupes de personnes se rencontrant aux coins des rues et faisant la fête à Central Park. Une chorégraphie urbaine inhérente est un fil conducteur tout au long de chaque film, car il a filmé une voiture passant devant un couvercle de bouche d’égout avec juste le bon mouvement et l’espace de composition.

Burckhardt a abordé son travail d’une manière simple et sans fioritures. Il a résumé son projet artistique de cette façon: «Je suis assez existentialiste et bouddhiste amateur pour croire que nous faisons les imbéciles parce que nous sommes vivants et éveillés – travailler, jouer, intriguer, s’effondrer, se ressaisir mais jamais en contrôle.”

Le travail de Rudy Burckhardt a été largement exposé dans des musées aux États-Unis et en Europe. L’album photo An Afternoon in Astoria est actuellement à l’affiche au MoMA de New York, l’œuvre faisant partie de la collection du musée, a également été présenté en 2002. Son album New York, Why? dans la collection du Metropolitan Museum of Art a été présenté dans une exposition en 2008. Parmi les expositions muséales récentes, Rudy Burckhardt. Im Dickicht Der Grossstadt: Fotografien und Filme 1932-1959, en 2014 à la Fotostiftung Schweiz, Winterthur, Suisse et Rudy Burckhardt. New York / Maine, en 2013 au Museum der Moderne, Salzbourg, Autriche. Une grande exposition, Rudy Burckhardt – New York Moments a été présenté au Kunstmuseum Basel en 2005. Il a également été inclus dans la récente exposition collective Slab City en 2019 au Farnsworth Art Museum de Rockland, dans le Maine.

 

Rudy Burckhardt : New York Hello!

Photographies et films des années 70 et 80

Jusqu’au 23 janvier

Tibor de Nagy Gallery

11 Rivington Street

New York NY 10002

www.tibordenagy.com

 

 

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android