Rechercher un article

Stephen Wilkes, Ellis Island: les fantômes de la liberté

Preview

Pendant cinq ans (1998-2003), le photographe new-yorkais Stephen Wilkes a exploré le complexe hospitalier situé sur la partie sud d'Ellis Island. Négligés depuis près de cinquante ans, les bâtiments étaient dans un état de délabrement extrême: de la peinture au plomb pelait sur les plafonds et les murs, des vignes et des arbres poussaient à travers les planches, les couloirs étaient jonchés de détritus et de débris.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android