Rechercher un article

Stephan Crasneanscki : deux expositions à Paris

Preview

La forêt Noire, Stephan Crasneanscki y a passé son enfance, plusieurs mois par an, en vacances chez son grand-père. Il n'a cessé depuis d'arpenter ses sentiers sombres et sans horizon que Martin Heidegger appelle "Holzwege", les "chemins de bûcheron", ceux qui s'arrêtent net pour se transformer en déserts. Une fois par an, pendant trois mois, il replonge dans les abysses. Dans cette forêt silencieuse et froide, sur des chemins qui ne mènent nulle part.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android