Rechercher un article

Phnom Penh Photo 2012 –Dareth Rosaline

Preview

Le vêtement a d’abord servi à protéger le corps. Des brûlures du soleil, de la pluie, du froid. Il a aussi servi à dissimuler aux autres les parties les plus intimes. Puis il est devenu fonctionnel d'un côté – adapté au travail – et plus décoratif et séduisant. L’homme a inventé la mode, les modes, qui changent et se renouvellent. On connaît des domaines dans lesquels tout le monde est habillé de la même manière, porte l'uniforme : à l'école, dans l'armée, sous certains régimes comme ce fut le cas dans la Chine maoïste où le bleu était de rigueur. C'est en jouant avec habileté sur cette idée d'uniforme que la toute jeune photographe aborde des questions profondes d'identité. Elle a demandé à tous, toutes, quel que soit leur sexe ou leur âge de porter une de ses robes. Alors, est-ce que tous sont pareils ? Non. Mais ils sont différents, ou ils apparaissent différents de ce qu'ils sont habituellement. Chez certains hommes la robe fait apparaître une dimension féminine quand chez d autres elle renforce étrangement la virilité, certaines femmes âgées semblent plus jeunes quand pour d’autres le vêtement semble inadapté et les fait apparaître en décalage avec leur âge réel, quant aux enfants, s’ils nous amusent dans leur robe trop grande, on ne sait si leur aspect anticipe des goûts sexuels qu’ils pourront avoir.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android