Rechercher un article

Pauline Auzou: Street Photography version 2.0

Preview

Lisette Model se baladait sur la promenade des Anglais à Nice puis William Klein réalisait son « journal photographique » dans les rues de Brooklyn pendant que Robert Frank faisait le tour des Etats-Unis, prenant chacun la vie de la rue comme matière première pour leur photographie. Les bloggeurs en vue du moment, eux, arpentent les rues du monde entier à la chasse aux meilleurs looks et postent le tout sur leur blog où clics et commentaires des internautes pleuvent. Une nouvelle façon de raconter leur époque ?
La street photography se veut instantanée, loin de toute mise en scène. La rue est un théâtre grandeur nature où les anonymes sont déjà des personnages qu'il n'est pas besoin d'arranger.
Sur ces blogs dit de « street style » qui fleurissent sur la toile depuis quelques années, l'image est provoquée, faussement spontanée. L'ampleur qu'ont pris ces blogs empêchent d'autant plus toute spontanéité : apparaître sur ces blogs, c'est voir son look validé par les nouvelles instances de légitimation du style ; mais aussi s'exposer à des millions d'internautes qui vont disséquer notre tenue, la commenter, la partager sur les réseaux sociaux. Autant surjouer son meilleur profil dans ces cas-là. De préférence au Parc des Tuileries. Et pendant la Fashion Week.
Scott Schuman alias the Sartorialist et Garance Doré, sa complice sur la toile comme à la ville, règnent sur ce monde de chasseurs de têtes super griffées. L'américain qui a lancé son blog en 2005 a fait beaucoup de petits depuis : FaceHunter, Jak and Jil ou encore Street Peeper pour n'en nommer que quelques uns.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android