Rechercher un article

Paris : La vérité du portrait, de Florence Gruère

Preview

« Le portrait est un face-à-face, une lutte féconde, un rapport humain, un consentement.
Pour Jacques Lacan, il y a les bons heurts (bonheurs) et les mauvais heurts (malheurs). Une bonne photographie est le résultat d’un bon heurt.
Florence Gruère voit autre chose sur les visages : les pensées, les rêves, les peines, les joies, en un mot les âmes. Par la lumière extérieure elle montre la lumière intérieure. Il y a de la gaité, de la tristesse, du doute, de l’affectif dans les portraits de Florence — bref, de l’humanité. »  — Claude Gallot.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android