Rechercher un article

Moscou 2012 –Pieter Hugo

Preview

Dans la biennale de photographie à Moscou, Pieter Hugo se distingue de ses confrères par un sujet puissant : la hyène. Son aspect monstrueux, méconnu. Sa domestication. Son utilisation mercantile. Le tout dans un contexte africain, à la frange de la société, à la limite entre l’urbain et le rural. Un thème très fort, offrant un vif contraste avec une biennale dominée par des sujets un peu futiles du type « je photographie mes copines bourrées » ou « je photographie l’Amérique à travers le rétroviseur de ma bagnole », ou encore « je photographie ma moto dans des décors changeants ».

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android