Rechercher un article

Max Pam

Preview

Le dernier livre du photographe australien Max Pam, Supertourist, a pris cinq ans et deux éditeurs pour arriver à terme, mais pour tous ceux qui sont fans du travail de Max, et il y en a beaucoup, particulièrement en Europe, Supertourist valait définitivement cette longue attente.

Ce mois-ci, Max se rend en Inde pour nourrir son « obsession » pour ce pays – ce sera son dix-neuvième voyage. Le weekend avant qu’il ne s’envole, je l’ai appelé dans sa maison de Perth. Quand je parle avec Max, j’oublie toujours qu’il a maintenant plus de soixante ans, sa voix n’a pas été marquée par l’écoulement du temps, il est toujours ce personnage curieux, irrévérencieux et créatif qui s’est envolé pour des cieux étrangers dans les années 70 et a voyagé en permanence depuis lors.

Max dit de Supertourist : « Je veux continuer à raconter des histoires, explorer les conventions et les retourner. Ce livre porte vraiment sur ce qui m’intéresse, ce qui me motive dans mon champ d’activité et reste identique d’une année sur l’autre… il y a une continuité dans mon attachement pour ces zones et ces cultures qui n’a pas vraiment changé depuis mon premier voyage il y a quarante-cinq ans. Donc dans le livre, il y a des travaux allant de 1971 à aujourd’hui et en ce sens, c’est un livre intéressant parce qu’il compresse 45 années de travail. »

Avec sa couverture reliée en tissu rouge et blanc, Supertourist est une œuvre d’art à part entière. Un coffret protège le livre, qui sort en édition limitée (la première édition ne comptait que 500 exemplaires). Chaque livre est numéroté et est accompagné d’une impression signée.

Le livre est divisé thématiquement en quatre chapitres : Collage contre Pliage, Ancien Monde contre Nouveau Monde, Objet contre Artéfact, Islam contre Asie. Max raconte que Supertourist s’est d’abord présenté comme un livre concept à propos de l’ancien monde et du nouveau. « Puis j’ai réalisé qu’un livre comme “Supertourist” pouvait accueillir bien plus qu’un seul domaine d’étude. J’ai donc réfléchi à ces sujets sur lesquels j’avais travaillé, en particulier durant les dix dernières années – les albums jouant sur des pliages, les cultures islamiques, les cultures asiatiques – et le côté binaire de l’opposition ancien monde/nouveau monde… j’ai pensé que cette opposition binaire fonctionnait bien aussi avec les autres chapitres. »

Lire l’article dans son intégralité dans la version anglaise de l’Oeil.

Supertourist, Max Pam
Edition limitée de 500 copies numérotées
356 p.p.
3040  illustrations couleurs 
7½” x 9”
Éditions Bessard

http://www.editionsbessard.com/

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android