Rechercher un article

Le maniérisme du collodion

Preview

L’hégémonie de l’image numérique produit un contre-effet : le goût retrouvé pour la photographie argentique, en particulier ses plus anciens procédés. Soucieux de se démarquer du flot actuel de pixels, des photographes s’emparent à nouveau du daguerréotype, du papier salé ou ciré, de la gomme bichromatée, du ferrotype. Ces techniques exigent de la méticulosité, du temps, de l’expérience. Elles rappelent que la photo a longtemps été une affaire de chimie, autant que d’optique. Le Musée suisse de l’appareil photographique, à Vevey, a consacré de nombreuses expositions aux procédés du XIXe siècle, souvent vite apparus, vite disparus. Pourtant, l’un d’entre eux manquait...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android