Rechercher un article

Le journal intime de Stanley Greene, en lettres et polaroïds

Preview

Le festival de photographie de Tbilisi, en Géorgie, présente le journal intime de Stanley Greene, sujet d’une exposition fascinante intitulée See You In My Dreams !. Elle est tirée de la collection privée de correspondances et d’images du photographe américain avec son amie Anna Shpakova. Elle avait alors 25 ans et lui 50 ans. Elle contient trente Polaroïds et trente...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android