Rechercher un article

Jean-Claude Gautrand : Le jardin de mon père

Preview

A quatre-vingt-six ans, Jean-Claude Gautrand, photographe talentueux et auteur majeur, restera le témoin d’une génération qui n’a cessé de militer pour la reconnaissance de la photographie. Infatigable animateur de groupes, organisateur d’expositions, auteur d’une trentaine d’ouvrages sur les photographes : Brassaï, Doisneau, Ronis, Roger Pic ou sur l’histoire de cet art: Bayard, Blanquart – Evrard, il a surtout été un photographe qui, dès le départ et sa rencontre avec la « Subjektive Fotografie » d’Otto Steinert, a développé une véritable poésie par l’image où graphisme, matière et lumières sont les composants essentiels de cette rigueur formelle qui structure toute son oeuvre. Ses séries de photographies, ensemble d’images sur un même sujet, créent une sorte de poème ou de discours où le motif s’exprime dans toute sa plénitude et sa complexité. Une démarche originale pour l’époque qu’il appliquera dès 1964 avec sa première grande série « Métalopolis ». Ces photographies illustrent surtout une démarche intérieure basée sur le problème du temps, de la mémoire, et de la disparition. Un discours sans ambiguïté qui s’appuie sur des images aux tirages subtils qu’il réalise...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android