Rechercher un article

ISF et œuvres d’art : le mariage de la carpe et du lapin

Une fois de plus, à chaque législature (que dis-je presque à chaque discussion budgétaire parlementaire), l’intégration des œuvres d’art à l’ISF revient à l’ordre du jour. Pitié ! Oublions déjà le fait que la France est le seul pays à avoir conservé cet impôt confiscatoire et unique, sachant que la valeur d’un bien n’existe que lorsque celui-ci est vendu. Les politiques français sont incapables de garder une fiscalité à long terme d’où les nombreuses tergiversations et incohérences contre-productives de notre pays.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android