Rechercher un article

De la Tripolitaine à Salonique, la guerre dans l’œil de Gaston Chérau (1911-1916)

Preview

L’écrivain Gaston Chérau part en novembre 1911 à Tripoli de Barbarie pour « raconter » aux lecteurs du Matin la guerre opposant l’Italie à l’Empire ottoman en Libye. Il emporte avec lui un Kodak prêté par un ami et se révèle en tant que photographe. L’historien Pierre Schill a publié la documentation photographique et écrite témoignant de cette expérience singulière dans l’ouvrage Réveiller l’archive d’une guerre coloniale (éditions Créaphis, 2018). Il revient dans un entretien avec Dimitris Gkintidis pour « Grèce Hebdo » sur les suites de la trajectoire photographique de Gaston Chérau durant la Grande Guerre alors que l’écrivain-photographe est affecté au Service photographique de l’armée d’Orient à Salonique.   Votre démarche prend comme point de départ l’expérience et le travail de photographe de Gaston Chérau pendant la guerre Italo-Libyenne de 1911. Il sera présent en Grèce quelques années plus tard, en tant que cadre de l’Armée Française tout au court de la Première Guerre Mondiale. Mais que signifie pour lui son premier passage de France en Libye en 1911? L’écrivain Gaston Chérau (1872-1937) est sollicité au début du...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android