Rechercher un article

Franziska Strauss: –Vert

Preview

Une sensation entre la poitrine et l'abdomen. Elle frappe entre les épaules, les épaules entraînent les bras. J'observe mes mains, comment elles bougent autour de moi, mon ventre, la manière dont il veut toucher mon dos. Hanches et mains. Pression sur ma peau. Je suis là. J'essaye de comprendre, de quoi je suis faite. Os, muscles, chair, peau, c'est ce que j'ai appris. Je suis hors du temps. Pour pouvoir me voir de l'extérieur. Cela semble faisable. Je bouge même quand je reste immobile. Qu'est-ce que j'aurais dû ressentir ? Le corps désire-t-il ce que vous lui donnez ou lui donnez-vous ce qu'il désire ? Les pensées deviennent des expériences. Je veux que tout le monde expérimente. L'esprit nous égare. Il doit sentir pour pardonner. Quand je ressens mon être, je ressens tout le monde. Tout est langage. La peau, le mouvement, le toucher. Nous savons. La peur de se reconnaître. La peur de se reconnaître en quelqu'un d'autre. Tomber trop vite pour voir où vous allez atterrir. Ne pas savoir ce que vous allez découvrir. Il n'y a pas de répétition. J'apprendrais toujours. Quoi que je fasse. Je continuerai à penser. Tranquillement. À respirer. Encore, et encore. À m'exposer. Ce sera bien. Ça ne semblera pas avoir d'importance.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android