Rechercher un article

Erik Johansson: De l’Autre Côté de la Réalité

Preview

Le Centre de la Photographie Lumiere Brothers présente au public russe, pour la première fois, le travail du jeune photographe suédois Erik Johansson, connu pour ses paysages surréalistes. Chacune de ses œuvres est constituée de fragments de nombreuses images, soigneusement traitées et intelligemment combinées par un éditeur graphique sur son ordinateur. Johansson envahit hardiment les images avec des manipulations, construisant des scènes fantastiques et élargissant les limites de la perception humaine.

Dès son plus jeune âge, il dessine sans cesse, inspiré par les œuvres de grands artistes surréalistes: René Magritte, Salvador Dali et les graphismes de Maurits Escher, jusqu’à ce qu’il acquiert un appareil photo et maîtrise l’art du traitement graphique des images. Ce n’était au début qu’une expérience fascinante, mais très vite, Johansson s’est entièrement consacré à la photographie, mais pas au sens classique du terme.

Erik ne capture pas un moment, mais réalise ses fantasmes, en utilisant l’appareil photo et en construisant pleinement des lieux et des situations. Combinant des objets réels dans le plan, il cherche à maximiser le réalisme de l’image, afin que ses mondes fantastiques semblent authentiques. “Personne ne peut dire que cela ne semble pas réaliste si je capte vraiment tout cela devant la caméra”, commente-t-il, définissant son style comme “surréalisme photoréaliste”.

L’ensemble du processus de création de l’œuvre est divisé en trois étapes. Le premier est le dessin. Johansson travaille sur beaucoup d’idées sur papier. Une fois la meilleure sélectionnée, il recherche des lieux, des structures architecturales et des objets pouvant faire partie de l’image finale. Cette étape peut durer des mois, voire des années. Il prend ensuite des photos des objets et travaille l’image sur un ordinateur, connectant les éléments et traitant le plan. Toutes les étapes du processus sont d’égale importance pour l’image finale.

Chaque œuvre de Johansson comporte un élément de mystère et de magie. Le mot “magique” a les mêmes racines que le mot allemand “mögen” – “être capable”, “être capable de quelque chose”. La magie des photographies d’Erik Johansson est de capturer l’impossible et de le présenter de manière aussi réaliste que possible. Les objets qu’il décrit ne sont pas liés par les liens qui existent entre les choses de la vie quotidienne. Dans les réalités qu’il crée, la laine de mouton devient un nuage de cumulus, le jour bascule à la nuit entre les mains d’un régulateur, qui, comme le dieu grec Chronos, contrôle le temps qui passe et les bras se cassent, mais les vases qu’ils portent ne le font jamais.

La passion d’Erik pour le dessin et son intérêt pour la manipulation de la perception humaine se traduisent également dans les projets dans des lieux publics. Il crée des “illusions de rue” en 3D – des dessins à grande échelle qui transforment l’espace de la rue, hypnotisant les passants avec leur réalisme.

Les projets photographiques d’Erik ont ​​été présentés dans différentes villes du monde, notamment en Suède, en République tchèque et en Australie. En 2011, il a animé une conférence TED à Londres. Au début de 2016, Erik a publié son premier livre, Imagine, qui comprend des photos de ses projets personnels créés au cours des 9 dernières années.

 

Erik Johansson: De l’autre côté de la réalité

14 février – 12 mai 2019

Centre de la Photographie Lumiere Brothers

3 quai Bolotnaya, bld. 1

Moscou, Russie, 119072

www.lumiere.ru

 

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android