Rechercher un article

Edward S. Curtis, Indiens d’Amérique

Preview

C’est au début du XXe siècle que s’est probablement tenu l’épilogue d’un des plus grands génocides humains. Dans les années 1900, les Indiens dits d’Amérique disparaissent dans les réserves que les nouveaux Etats-Unis leur ont inventé ou sont déjà morts assassinés par son armée, tués par la maladie ou le désespoir. Edward S. Curtis, photographe originaire de Seattle, réalise à l’époque l'importance de leur disparition et décide de consacrer trente années de sa vie à documenter celle des survivants. Nombre de ses photographies sont devenues emblématiques et se retrouvent aujourd’hui publiées dans un ouvrage intitulé Short Nights of the Shadow Catcher: The Epic Life and Immortal Photographs of Edward Curtis.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android