Rechercher un article

Diego Goldberg – 1990’s

Preview

En 1985, je suis revenu en Argentine avec ma famille. Au cours de la première moitié de la décennie, j’ai poursuivi mes travaux pour Sygma. J’avais néanmoins l’impression d’être coincé dans un cercle fermé, faisant la même image encore et encore. La sensation que je me répétais et que je tournais dans un mode «sans danger»: j’étais suffisamment professionnel pour livrer ce que l’on attendait de moi mais n’allais pas au-delà de cela. En 1996, j’ai alors décidé d’accepter le poste de directeur de la photographie chez Clarin, le journal argentin. J’ai complètement réorganisé le département photo, en intégrant des éditeurs photos – principalement des femmes -, en modifiant l’orientation du rôle de la photographie dans la salle de rédaction, en générant des projets depuis le département photo pour le reste du journal et des magazines sous ma direction. C’était une période exaltante où j’ai appris et compris le rôle crucial de l’éditeur photos dans le processus de photojournalisme. Le summum de cette aventure a probablement été le livre que nous avons élaboré pour célébrer l’arrivée du nouveau millénaire. Nous...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android