Rechercher un article

Virginie Plauchut –La Clôture

Preview

Dans la continuité de certaines réalisations photographiques sur l’humain, j’ai entrepris plusieurs retraites au sein de monastères cisterciens, communauté religieuse isolée, où pour se consacrer pleinement à Dieu, les moniales s’isolent du monde, derrière ce qu’elles nomment la Clôture.

La vie des moniales prend sens dans la pratique ascétique de la foi. La forme instituée par Saint Benoît qui reprend les sept offices quotidiens indiqués dans l’Évangile. Les temps de prières, de travail et de loisirs ne sont pas strictement cloisonnés, la pratique de la foi apparaît en filigrane dans chaque activité.

Ces femmes ont voué leur vie à la prière et la contemplation. À la fois sœurs, mais aussi épouses fidèles du Christ, elles se rejoignent dans cet amour infaillible qu’elles vouent à Jésus. Cette vie monastique qu’elles ont toutes choisies dans la sérénité et qui leur permet une vie intérieure à la hauteur de leurs aspirations, se reflète dans chaque parole et chaque geste qu’elles posent.

Une retraite spirituelle, c’est une façon de suspendre le temps, de partir à la recherche de soi, de se soustraire au quotidien. Le contexte dans lequel est bercée l’âme est propice aux questionnements, aux réflexions, à l’introspection. On explore le silence et la solitude.

De religion catholique, non pratiquante, dans cette société qui perd tout sens à mes yeux, je suis partie découvrir, et fixer ces moments particuliers de l’existence au cours desquels l’être humain cherche le sens de la vie, une ou « La » vérité. Je ne cherche pas à les rendre plus lisibles, ni même à les expliquer. Dans une démarche à la fois objective et subjective, documentaire et artistique, les préoccupations visuelles se mêlent étroitement à celles de la pensée.

J’ai adopté la méthode de la photographie documentaire. Il s’agit moins de témoigner que d’esquisser les contours qui se jouent ici entre dépassement physique de soi et recherche spirituelle. Une démarche, une expérience personnelle qui s’appuient sur l’envie de comprendre, de partager, de photographier ces lieux silencieux, saisir en couleurs ce cheminement intérieur.

Ce documentaire photographique n’est pas calqué sur la chronologie des retraites successives, mais sur ma progression dans ce voyage spirituel, à la découverte de ce mystère caché derrière les portes des monastères, bien loin de ce monde superficiel où le besoin de spiritualité n’a jamais été aussi fort.

Virginie Plauchut
Née en 1976, Vit et travaille entre Nîmes et Paris
contact@virginieplauchut.com

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android