Rechercher un article

Tomas Bachot : Au-delà de la frontière de Tabanovce

Preview

L’écran digital du tableau de bord affiche 29°. Les pores de mon visage sont grands ouverts à cause de la chaleur. Je transpire tellement que mes sous-vêtements thermiques me collent à la peau. Enfoncée dans son siège à ma gauche, Aleksandra tente de dormir un peu, la nuit dans sa voiture, comme certains autres travailleurs humanitaires. Crissement de roues sur les rails. « This is the train », dit-elle.

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android