Rechercher un article

Quentin Pradalier

Preview

Masse qui dévore, qui possède, qui assimile tout. Se répand et prend possession, s’infiltre et capture. Brûle la peau, intoxique l’air. Omniprésent et nous envahit comme un être autonome. Il est une eau noire qui s’adapte aux formes et les soumet à ses propres règles. Paradoxal ! Au même titre que l’art et l’existence. Un poison radieux qui colle à la peau en brûlant nos chairs. On pense à tord le maîtriser, au fond, sans nous le dire c’est lui qui nous domine et nous manipule.

 

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android