Rechercher un article

Paysages d’Eros, entre solitude et attente

Preview

Le livre de Sylvie Aflalo-Haberberg est une belle surprise. Le corps y existe. Mais dans une dimension particulière et sulpicienne. Il n’est pas donné pour acquis tant il est soumis à une exhibition paradoxale, à une dévoration implicite et une “mutilation” identitaire : le visage demeure toujours (ou presque) caché. Les prises proposent néanmoins une “oscillation” à multiple entrées et...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android