Rechercher un article

Les Palawans, témoignage d’une amitié

Preview

Fin des années 1980, le photographe Pierre de Vallombreuse découvre au sud-ouest des Philippines, la vallée des Palawan. Depuis, il a visité une vingtaine de fois ces chasseurs-cueilleurs, vivant aujourd’hui entre autarcie, mondialisation, conservation des rites et des cultures, dangers et perte de repères. Le musée de l’Homme expose ses nouveaux travaux, après quinze ans d’absence auprès de ses amis. D’emblée, Pierre de Vallombreuse semble un homme amusé, de ces personnes qui ont le récit long, les anecdotes savoureuses, jamais hautaines, pleines de mesure et de considération. En près de trente ans, il se qualifie « l’ami des Palawans ». Il n’est pas des leurs, il ne le sera jamais, mais il est accepté, dans une société qui n’est pas ou peu fermée. Avec lui, les Palawan ne revêtent plus de masque. Depuis 1987 il les a visités près d’une vingtaine de fois. Il a vécu trois ans et demi à leurs côtés en 1990, son appareil photographique en bandoulière. Les Palawans occupent une vallée du sud-ouest des Philippines, situé sur l’île éponyme. Leur territoire occupe 160 000 hectares. Cette ethnie compte environ...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android