Rechercher un article

La Grande Terreur –par Christian Caujolle

Preview

C’est un sous-bois calme. Une forêt de résineux qui filtrent une lumière grise, un sol soigneusement entretenu, propre, quelques arbrisseaux fragiles au vert plus tendre poussent entre les troncs chenus aux écailles d’écorce gris acier laissant apparaître ce brun rougeâtre caractéristique des espèces. Les troncs de trois des arbres, vers l’avant, sont ceints d’écharpes blanches brodées de couleur. L’image, en couleurs, prise à la chambre et d’une qualité technique impeccable est résolument frontale, sans effet. C’est une de ces images documentaires d’aujourd’hui, sans pathos comme il se doit et, si nous la retrouvions sur le stand d’une galerie d’art contemporain dans une grande foire, nous n’en serions pas étonnés : elle s’inscrit dans la droite ligne des réflexions formelles sur le paysages, elle flirte avec les échos du land art, elle pourrait appartenir à la vogue actuelle de l’image mise en scène. Si elle n’est pas contextualisée, si aucun mot ne vient nous apporter d’information, elle est, comme toutes les photographies, dotée d’un impact visuel indéniable qui n’a d’égal que sa totale imprécision par rapport à ce qu’elle représente.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android