Rechercher un article

Génération Sipa : Jacques Benaroch

Preview

Au printemps 1977, depuis quelques années déjà, je suis les légendes de la pop, je couvre entre autres les concerts mythiques des Rolling Stones, de David Bowie ou de Bob Marley. Cette fois, je sais que les Jackson Five sont à Paris. Lancés par leur père, ils ont signé dès 1969 à la Motown, label qu’ils viennent de quitter pour CBS. C’est un groupe-star et Michael, 18 ans, se distingue déjà de ses frères.
Ce jour-là, les Jackson Five enregistrent une émission dans un studio de la SFP aux Buttes-Chaumont. Lorsqu’ils en sortent accompagnés de leur père,je lui demande si je peux prendre une photo. Là, sur le vif, dans la rue. Aucun problème. Il dit oui tout de suite. Et je fais mon image, complètement improvisée. Père et fils sont charmants. Inimaginable ! Aujourd’hui, il faudrait au minimum six mois, juste pour obtenir l’autorisation de prendre une telle photo. À l’époque, on ne nous renvoyait pas sur les maisons de disques, les attachés de presse, les managers, les producteurs...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android