Rechercher un article

Gabriele Basilico –par Christian Caujolle

Preview

La première fois où j’ai vu ses images, au début des années quatre-vingt, je ne l’ai pas rencontré. C’était à Paris, derrière le Centre Pompidou, dans la galerie en étage de Viviane Esders, qui avait également exposé, entre autres, Luigi Ghirri, cet autre géant italien du paysage. J’avais rendu compte de cette exposition dont les images en noir et blanc, de format moyen, surprenaient par leur approche de la ville et de l’architecture, réalisées à la chambre, semblaient rejeter tout formalisme et savaient intégrer, entre autres, ces fils électriques que la plupart des photographes s’ingéniaient à fuir.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android