Rechercher un article

Frédérique Jouval

Preview

Silhouettes d’hommes. Qui pourraient être des femmes. Apparitions, disparitions, entrelacs de corps. Seuls, abandonnés, lointains, presque là. Dans un mouvement ultime avant l’effacement, la photographe nous restitue leur existence. Entre la mort et la vie. Comme ressuscités. Les membres se dessinent telles des ombres, des encres, en un dernier souvenir -la mémoire des corps. Une réapparition s’amorce. Frédérique Jouval

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android