Rechercher un article

Catherine De Clippel : Vodous

Preview

À partir des années 1980, la photographe Catherine De Clippel commence à travailler avec plusieurs anthropologues en Afrique de l’Ouest, au Mali d’abord, puis au Togo et au Bénin. Ensemble, ils réaliseront plus d’une quinzaine de films documentaires autour de cultes de possession et de rites thérapeutiques. Toujours accompagnée au cours de ces tournages de ses deux appareils photo, Catherine De Clippel amorce ainsi un travail photographique sur le vodou, qui prendra progressivement une importance considérable dans l’ensemble de son œuvre. En janvier 2019, elle est invitée par l’artiste plasticien Dominique Zinkpè, résidant à Cotonou, à poursuivre son travail photographique et retourne alors au Bénin. Ses photographies, aux frontières du document ethnographique, de la photographie documentaire et de la photographie d’art, tissent un rapport complexe, presque ambivalent, avec les rites, les célébrations et les acteurs des cultes. Tout en les immortalisant, elle célèbre ce qui fait, selon ses mots, le propre du vodou : l’inconnaissable, le non-visible. Le nouvel ouvrage que les éditions de la Maison des sciences de l’homme consacrent au travail de Catherine De Clippel réunit 80 photographies, prises entre la fin des...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android