Rechercher un article

Catalina Gomez López

Preview

Marchés malsains et covid-19 – L’expansion du nouveau coronavirus SARS-CoV-2, qui a émergé sur le “wet market” de la ville chinoise de Wuhan, progresse inexorablement. Qui a vu un “wet market” en Chine ou l’un des marchés de ce type dans le monde ne sera pas surpris. Les “wet markets” font référence au fait que de nombreux animaux domestiques ou sauvages vendus sont abattus sur place. Dans un espace extrêmement encombré et fermé, des centaines de personnes se pressent chaque matin, des cages remplies d’animaux domestiques et sauvages, de sang, d’excréments, de boyaux et de fluides corporels s’entremêlent, au milieu d’une absence totale de biosécurité. Poissons vivants qui s’agitent dans des seaux, éviscérés et en filets sur le sol. Les conditions hygiéno-sanitaires sont déplorables. Avant d’atteindre le marché, la puanteur est évidente dans l’environnement. Il y a des gens qui vivent et passent la nuit sur le marché lui-même ou dans son environnement le plus proche. Outre le mépris total pour le bien-être animal, ces marchés ont tous les ingrédients pour créer l’environnement parfait pour la transmission virale ou microbienne....

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android