Rechercher un article

Arles 2012: Sylvia Ballhause

Preview

Dans chacun de ses travaux, Sylvia Ballhause étudie à la fois les aspects des images photographiques et les conditions de leur production. Cette recherche est, la plupart du temps, occasionnée par la découverte fortuite ou ardemment désirée d’une image mystérieuse ou d’un appareil photo exceptionnel. Dans ses oeuvres actuelles, elle sonde de différentes manières les frontières de l’art photographique. Elle utilise pour ce faire des matériaux historiques connus ou inconnus mais aussi des procédés ou des appareils expérimentaux. Ainsi, par exemple, avec le Triptyque Daguerre de Munich, elle questionne non seulement le caractère éphémère des photographies mais aussi les rapports entre reproduction et original, entre fait et artefact, entre support et image. Cela l’amène aussi à s’intéresser au fameux concept d’« aura », introduit par Walter Benjamin. Avec un appareil spécial, supposé capable de capter cette aura invisible, elle visualise l’impossibilité d’une représentation concrète du concept ainsi que le désir de la photographie de rendre visible l’invisible.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android