Rechercher un article

Pascal Kern : L’éloge du paradoxe

Pascal Kern, Fiction Colorée, 1987, Tirage Cibachrome contrecollé sur carton, encadrement cuivre, Courtesy the artist and Les Douches la Galerie, Paris

Après des études à l'École des Beaux-Arts de Paris de 1970 à 1975, Pascal Kern obtient un doctorat en Arts Plastiques autour de la « Problématique de la relation entre l?objet et la fiction ».
Dans les années soixante-dix, il arpente terrains vagues, décharges et usines abandonnées pour y ramasser des objets qu'il met ensuite en scène dans de grandes installations, sous le titre générique de « Fictions ». Ces premiers travaux sont exposés au Musée National d'Art moderne dès 1980.

A partir de 1981, Pascal Kern fait appel à la photographie. L'artiste dispose dans l'espace de son atelier les objets qu'il a accumulés puis les décompose sous l'objectif, révélant leurs différentes faces. Mis en lumière, les objets patinés et rouillés deviennent vibrants de matière et acquièrent une dimension sculpturale, que la matérialité de l'image photographique, le choix du grand format et la présence du cadre accentuent. La photographie constitue pour Pascal Kern le moyen d'augmenter sa réflexion sur la sculpture et les rapports de cette dernière à l'espace.
Les créations du plasticien offrent au regard une certaine stabilité tout en exprimant un état de tension à travers l'alternance des pleins et des vides, du positif et du négatif. Ni sculpture, ni peinture, ni photographie, l'oeuvre de Pascal Kern remet en cause nos habitudes perceptives pour nous amener à expérimenter le réel de manière inédite. Aucune définition ne convient donc pour ces images « fabriquées » qui prennent à travers notre regard, le statut d'icônes.

http://www.lesdoucheslagalerie.com/

Informations

Les Douches la Galerie

5, rue Legouvé, 75010 Paris, France

13 septembre - 21 octobre

← retour à la liste