Rechercher un article

Sylvie Aflalo-Haberberg, Le transport amoureux

Preview

Sylvie Aflalo-Haberberg ne cherche plus à rassembler un monde mais à le défaire. Sans doute selon une discontinuité douloureuse, loin de toute consolation possible. Pour autant, tout espoir n’est pas perdu. Le corps résiste en dépit d’ictus qui, en ponctuant l’absence et la disparition, les renforce. La chaîne visuelle que la photographe construit crée au fil du temps une souffrance qui, peut-être, ne se reconnaît plus pour telle, emplit l’espace de sa sourde mélopée par la rythmique de l’imaginaire. Elle impose un tempo uniforme au sein de scènes qui ne sont que suggérées. L’œuvre devient la source d’une mélodie défaite,...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android