Rechercher un article

Les descendants du génocide herero, photographiés tout en couleur par Stephan Gladieu

Hereros, Namibie 2017 série Real Portraitik © Stephan Gladieu, courtesy School Galery
Preview

Le photographe français Stéphan Gladieu a parcouru le monde pour aller à la rencontre d’histoires singulières et rapporter les témoignages des damnés, du sel aux veuves de la Cité de Krishna, des Amérindiens aux tribus Maï Maï… Avec humanité, il a ainsi photographié l’étrangeté de la fête annuelle commémorative du peuple Herero, une ethnie Namibienne au destin aussi tragique que méconnu. Le massacre des Hereros et des Namas perpétré sous les ordres du général allemand Lothar von Trotha dans le Sud-Ouest africain allemand (Deutsch-Südwestafrika, actuelle Namibie) à partir de 1904, est en effet considéré comme le premier génocide du XXe siècle. Il entraîna la mort de 80 % des autochtones insurgés et de leurs familles (65 000 Héréros et près de 20 000 Namas). Dans les portraits qui composent cette série consacrée à leurs descendants, il nous invite à découvrir un rassemblement haut en couleurs, aux confins de la peinture de genre et du surréalisme. Chacun d’eux est une ode à la couleur, chaque visage un hymne à la vie, chaque décor une féérie naturaliste. En pied ou photos de groupe, tous vêtus pour la parade. Les hommes portent habits militaires et décorations, enjolivés de grigris, de peaux...

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android