Rechercher un article

Antonioni aux origines du pop à la Cinémathèque Française

Preview

« Je crois qu'il importe aujourd'hui que le cinéma se tourne vers cette forme intérieure, vers ces expressions absolument libres comme est libre la littérature, comme est libre la peinture qui appartient à l'abstraction ». C'est par ces quelques mots que la Cinémathèque ouvre la rétrospective consacrée à Michaelangelo Antonioni. Le cinéaste, mort en 2007 a légué à sa ville Ferrare sa correspondance, quelques 11 000 livres et plus de 12000 photos.

This content is for Abonnement annuel et Abonnement mensuel members only.
Log In Register

Merci de vous connecter ou de créer un compte pour lire la suite et accéder aux autres photos.

Installer notre WebApp sur iPhone
Installer notre WebApp sur Android