Rechercher un article

La photographie à l’honneur à Chaumont-sur-Loire

Nouveauté de cette saison hivernale, le Centre d’Arts et de Nature de Chaumont-sur-Loire, dans le département du Val de Loire, consacre toutes ses expositions à la photographie. C’est ainsi que sont présentées, sur plus de 2 000 mètres carrés, dans le Château et dans la Cour de la Ferme, du 18 novembre 2017 au 28 février 2018, les œuvres de sept photographes posant leur regard particulier sur le paysage et la nature. Un hommage spécial est rendu à deux grandes personnalités du monde de l’image, trop tôt disparues : Thibaut Cuisset et Gérard Rondeau.

Le Domaine de Chaumont-sur-Loire accueille également la première grande exposition en France de Elger Esser, photographe majeur de l’École de Düsseldorf. Adeptes du sténopé, le photographe américain Robert Charles Mann et l’artiste allemand Hanns Zischler sont aussi les invités de ce festival hivernal de l’image, aux côtés d’Éric Sander et de François Méchain.

Chantres des grands effaces et des plans larges, les paysages de Thibaut Cuisset ont le pouvoir d’aimanter nos regards. L’artiste préférait la lumière zénithale du midi, lorsque « les perspectives sont écrasées ». Pour lui, une image réussie était « un excès de réel qui tend vers la fiction ». Son goût de la « poésie froide » illumine et transcende autant les vues de Loire que les paysages d’Islande présentés, cet hiver, à Chaumont-sur-Loire.

Autre grand amateur de voyages lointains, Gérard Rondeau, plus proche, quant à lui, des ombres en suspens, savait, dans ses images intemporelles, en noir et blanc, capter l’essence d’un moment. Il aimait jouer avec le silence, autant qu’avec les mots. De la même manière qu’il saisissait aussitôt la profondeur d’un être, il comprenait instantanément la réalité profonde d’un paysage.

Si Thibaut Cuisset était inspiré par Corot, Cézanne ou Richter, le photographe allemand Elger Esser se dit proche, quant à lui, de la peinture romantique et revendique des affinités littéraires avec Proust, Flaubert et Maupassant. Des images très picturales, entre histoire et mémoire, sont, en outre, des « paysages de l’âme », chers aux écrivains dont il se sent proche. Les temps d’exposition d’Elger Esser sont très longs. Les sténopés, technique ancienne utilisée par Robert Charles Mann et Hanns Zischler, nécessitent également un temps long de pose, qui permet de capter toutes les vibrations d’une scène ou d’un paysage. Quoique venus d’ailleurs, ils sont l’un et l’autre fascinés par la puissance poétique de la Loire que Robert Charles Mann découvre et exalte, au hasard de ses promenades, tandis qu’Hanns Zischler a contemplé le fleuve du haut de montgolfières.

Chaumont-Photo-sur-Loire permet ainsi également de découvrir les fascinants ciels humides d’Éric Sander et les sortilèges d’une nature transformée par l’art, sous l’égide de François Méchain. Au cœur de la Région Centre-Val de Loire et à deux heures de Paris, ces expositions sont une invitation au voyage immobile vers de surprenants paysages intérieurs.

Chantal Colleu-Dumond

Chantal Colleu-Dumond est une auteure et commissaire d’expositions culturelles. Elle vit et travaille à Chaumont-sur-Loire.

 

 

Chaumont-Photo-sur-Loire / Expositions d’hiver
19 novembre 2017 au 28 février 2018
Domaine Régional de Chaumont-sur-Loire
41150 Chaumont-sur-Loire
France

http://www.domaine-chaumont.fr/