Rechercher un article

Philippe Fatin, Dans les monts de la lune

Résidant en Chine de 1985 à 2008, j'ai partagé durant 18 ans le quotidien des populations Miao de la province du Guizhou, l'une des plus pauvres et isolées.

Les permis d'enquête délivrés par les autorités locales m'ont ouvert les portes d'un monde encore régi par ses rites, fêtes et traditions ancestrales.
Aujourd'hui ces photos sont devenues des archives, la province s'étant désenclavée, les Miao ont quitté leurs villages pour devenir des populations "flottantes "allant peupler des mégapoles en plein développement.
Les derniers villages traditionnels sont devenus des parc d'attraction ou le folklore fait le bonheurs des touristes Chinois, le rythme du tambour s'accordant maintenant au cliquetis des appareils photo.
Ces photos sont les derniers témoins présentant la fragilité des êtres humains sur le fil du temps d'une Chine à pleine vitesse happé par une modernité galopante.

Philippe Fatin